English

Réseau d'entraide pour personnes souffrant de troubles anxieux
À propos
(514) 334-1587

À propos - La Clé des champs

Présentation
Au début, notre organisme était un groupe d'entraide ouvert. Non-subventionné, le groupe était hébergé par le CLSC Ahuntsic. Les gens venaient librement chercher de l'information et partager leur expérience sans engagement.

Au début de 1994, nous avons mis sur pied une nouvelle approche de l'entraide en créant un groupe pilote formé de douze personnes sélectionnées. Nous avons défini des règles de fonctionnement afin de favoriser la confiance, le respect mutuel et l'engagement personnel face au groupe. Les thèmes de discussion étaient choisis en groupe et les participants animaient la rencontre à tour de rôle, sur un base volontaire. Cette nouvelle formule ayant donné d'excellents résultats, nous l'avons donc adoptée pour les groupes subséquents de 1994 à 1998.

Nous nous sommes incorporés en décembre 1994 et depuis 1995 nous sommes subventionnés par l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal.Cette subvention nous a permis d'embaucher du personnel permanent. Un conseil d'administration constitué principalement de membres utilisateurs des services, de personnes provenant du milieu de la santé et des services sociaux et de spécialistes dont les compétences sont utiles à l'organisme.

Notre organisme est reconnu auprès des spécialistes en santé mentale de la région. Nos participants viennent de Montréal, mais aussi des villes en périphérie.

En 1998, La Clé des champs a commencé à récolter de la documentation afin d'offrir aux participants des rencontres d'entraide des outils pour maîtriser les troubles anxieux.

Dr Léon Larouche, psychiatre à la clinique externe des troubles anxieux et dépressifs de l'Hôpital Sacré-Coeur a considérablement aidé notre équipe en orientant nos recherches vers l'approche cognitivo-comportementale.

D'année en année, la documentation offerte aux membres devenait de plus en plus structurée.

Historique

Dès les années 90, La Clé des champs était invitée assez régulièrement à la télévision, à la radio et plusieurs reportages ont paru dans les journaux et les magazines.

La visibilité a fait augmenter la demande d’aide provenant de partout dans la province et même au-delà. Étant un organisme montréalais on ne pouvait pas répondre aux demandes au-delà de la grande région métropolitaine.

En 2001, l’organisme a obtenu une subvention du Fonds pour la Santé des canadiens de Santé Canada pour développer une trousse composée de documents vidéo, de documents audio et de manuel de travail pour diffuser le modèle d’intervention particulier à La Clé des champs.

La demande augmentait à un point tel qu'il était urgent de créer un nouveau volet à La Clé des champs, Éditions la clé des champs.

Avec le soutien du Fonds d’économie sociale et de la CDEC Ahuntsic-Bordeaux-Cartierville nous avons été en mesure d’acheter l’équipement nécessaire et de déménager dans un plus grand local.

Ce qui caractérise nos documents c’est qu’ils sont rédigés sous la forme de cahier d’exercice comme des manuels scolaires et qu’ils peuvent être utilisés par des individus autant que par des spécialistes en santé mentale.

Leur conception dynamique est une bonne combinaison d’informations sur les troubles anxieux, sur l’approche thérapeutique cognitive, d’exemples basés sur le vécu de personnes anxieuses et d’exercices pour pratiquer les techniques pour maîtriser les troubles anxieux.

Notre clientèle est composée d’individus souffrant d’anxiété, de psychologues, de psychiatres, de travailleurs sociaux, d’écoles, de Centre de santé et services sociaux de la province et d’organismes communautaires. Tous les documents ont été traduits en anglais à l’exception des deux vidéos. Le modèle a été expérimenté sur quelques groupes d’entraide et dans quelque CLSC à travers la province. Les résultats ont été très satisfaisants.

Dès sa sortie officielle, la trousse était déjà demandée dans le milieu de la santé mentale à cause uniquement du bouche à oreille. C’est devenu de plus en plus gros jusqu’au point où on a ressenti le besoin de démarrer une petite maison d’éditions pour la production et la vente des documents.